Biographie :

 Laurent... CARPENTIER

Un peintre "et caetera..." Sous ce pseudonyme laconique se cache en effet un artiste complet et haut en couleurs: Louis-Laurent CARPENTIER est Né sous le signe du crayon, le 4 octobre 1968 à Bruxelles. Il a suivi des humanités artistiques à l'Institut St-Luc, et parfait sa formation à La Cambre et en cours du soir à L'Académine de Saint-Gilles. Par la suite, il devient spécialiste de la mise en couleurs par ordinateur, collaborant ainsi à de nombreuses séries de bandes dessinées à succès: L'Agent 212, Cupidon, Du côté de chez Poje, Boule à Zéro etc...

En 1994, il crée "Lulu et Berlu", dont les aventures absurdes sous forme de strips sont réunies dans un album paru aux éditions Topgame. Il réalise d'inombrables illustrations, logos, sites web, affiches, dépliants... Non content de colorier la vie des autres, En 2002, parallement a son job d'illustrateur - graphiste, Il décide de se lancer dans la peinture. Il est inutile, au regard du parcours de Laurent..., de se demander pourquoi ses toiles baignent dans un univers coloré, absurde, et peuplé d'animaux fabuleux. C'est une pure représentation, réaliste et presque scientifique, de l'environement fantastique qui fait son quotidien. Plus encore, c'est avec une fraîcheur et un naturel déconcertants, qu'il nous décrit non sans ironie, le monde tel qu'il est réelement, mais tel que nous ne sommes pas (ou plus) capables de le considérer. Parmis tous ces portraits, à peine masqués, se cachent des gens comme  vous et moi, anonymes ou célèbres, des gens qui vivent aujourd'hui, ici, et maintenant. Si vous ne les connaissez pas tous, vous en croisez tous les matins. Simplement, et c'est un fait établi, nous sommes tous un peu "ternes". Entrez, ouvrez les grand les mirettes, laissez vous entraîner... vous sortirez un peu "gris", mais cette fois dans le bon sens du terme. Regardez de plus près, et peut être qu'au détour d'un tableau, vous vous arrêterez brusquement, figé, paralysé, sans voix. Et pour cause, vous venez de vous reconnaître... 

Stéphane CUSTERS